Tous Montreuil. Ecolo et populaire!

Tous Montreuil. Ecolo et populaire!

Tous Montreuil, un regard indépendant et critique sur l'actualité politique, citoyenne et environnementale à Montreuil sous Bois, Seine-Saint-Denis. Veiller, Lancer l'alerte, commenter et critiquer l'exercice du pouvoir, s'impliquer dans la Cité, au présent et au futur!

Montreuil 2020, la ville en commun. Un collectif très urbain

La ligne de départ pour la course aux municipales s'est garnie d'une liste de plus. C'est écolo, citoyen, socialiste et tout ça... En fait plutôt socialiste "et tout ça" car la secrétaire du parti socialiste local et ses partisans directs constituent l'ossature de ce collectif. Un collectif d'une trentaine d'individualités dont on a du mal à imaginer le ciment qui colmatera les fissures idéologiques béantes, et permettra de dépasser les rancoeurs anciennes pour en faire une équipe efficace. Certes, La promesse d'une responsabilité d'adjoint peut motiver certains et faciliter l'oubli de vieux conflits. Mais quand bien même MoViCo serait par exemple en position de prendre ou "dealer" le poste d'adjoint à l'urbanisme en cas de victoire seul ou dans une alliance, certains dans ce groupe pourraient se sentir floués. C'est le risque quand un projet politique a le ressentiment et la frustration comme fondations principales.

La ligne de départ pour la course aux municipales s'est garnie d'une liste de plus. C'est écolo, citoyen, socialiste et tout ça... En fait plutôt socialiste "et tout ça" car la secrétaire du parti socialiste local et ses partisans directs constituent l'ossature de ce collectif. Un collectif d'une trentaine d'individualités dont on a du mal à imaginer le ciment qui colmatera les fissures idéologiques béantes, et permettra de dépasser les rancoeurs anciennes pour en faire une équipe efficace. Certes, La promesse d'une responsabilité d'adjoint peut motiver certains et faciliter l'oubli de vieux conflits. Mais quand bien même MoViCo serait par exemple en position de prendre ou "dealer" le poste d'adjoint à l'urbanisme en cas de victoire seul ou dans une alliance, certains dans ce groupe pourraient se sentir floués. C'est le risque quand un projet politique a le ressentiment et la frustration comme fondations principales.

Vendredi 12 juillet. 23h30. Un.e militant.e socialiste de Montreuil (il en reste un certain nombre, je vous assure) reçoit un mail de Choukri, la secrétaire annonçant qu'un tract intitulé "Montreuil mérite mieux, Montreuil peut faire mieux", et toute une dynamique de liste et de projet municipal se lance. Elle sera diffusée dès ce week-end sur les marchés de Montreuil et il est invité à se joindre à la dynamique en signant l'appel. Il y a une petite trentaine de noms parmi lesquels il reconnaît des noms de camarades...

ah c'est cette tendance là, ok. Tiens il n'est pourtant plus sur Montreuil, lui... HHEEIN??? ... Le troisième nom est celui de la seconde de liste Ma Ville J'y Crois en 2014. Celle dont le nom était juste en dessous de celui de Jean-Pierre Brard. Alors ok, on n'arrive même pas à conserver unis les socialistes au conseil municipal et on signe un appel commun avec les colistiers de Brard??? Bon elle, à la rigueur... Voyons les autres noms. Ok. Ok... connais pas... Tiens, elle je la voyais plutôt écolo. Ces deux là aussi... Et lui? Il était pas sur la liste Montreuil Avenir? Mais si c'était un communiste! Alors aux dernières nouvelles il fricotait du côté de Générations, mais jamais au parti socialiste... A quoi tu joues, Choukri? ....

...

P... PATRICK? PETITJEAN? Mais... MAIS NOM DE DIEU DE BORDEL! MÊME RAZZY NE NOUS A PAS FAIT DE COUP COMME ÇA!

Enfin... si. Razzy a déjà fait des coups comme ça aux militants. D'ailleurs, de ses collabs parlementaires à sa candidate suppléante en 2017, en passant évidemment par Choukri Yonis, sa seconde de liste en 2014, ces trente signataires comprennent un bon paquet des pro-Hammadi

Ce-tte militant-e choisit d'aller dormir, mais on va l'entendre à la fédé. Avant de se coucher il échange avec un ou deux copains, socialistes et verts. On commente certains noms, on dédramatise en voyant tout le grotesque de cette alliance de carpes, de lapins, de chasseurs et de pêcheurs. On relève la coalition de facto, maintenant assumée, entre le groupe PS Yonis-Marielle-Lescure, et l'alternative écologiste à Montreuil. D'ailleurs, dès ce week-end, on verra des représentants de ce groupe écolo distribuer le tract, bien que le nom de leurs élus actuels n'apparaisse pas sur la première version. Une pudeur ou une prudence qui semble disparue. 

Mon hypothèse à ce propos est qu'un.e signataire de ce texte a fait une erreur. Ben oui. Quand on est encarté.e dans un parti, et qu'on signe une demande de "mise sous tutelle du groupe local", si un mois plus tard on signe une telle déclaration de projet municipal avec la secrétaire du groupe local d'UN AUTRE PARTI, on se discrédite légèrement auprès des instances régionales et on torpille la démarche initiale...

Ou pa kompwan ampil? Je vais être plus explicite : il y a un mois une douzaine d'adhérents EELV Montreuil ont adressé aux instances départementales et régionales du parti une demande de "mise sous tutelle" du groupe local. Le prétexte en était qu'en cette période, sensible, d'élections municipales, les dissensions entre les deux groupes d'élus devaient être arbitrées selon eux par une instance extérieure, "impartiale". Il était assez transparent que cette demande de mise sous tutelle émanait des partisans du groupe Alternative écologiste à Montreuil, ou à tout le moins des détracteurs du groupe Montreuil Ecologie. Il s'avère que deux fois plus d'adhérents EELV ont réfuté la démarche, délétère et toxique, de cette demande. 

Et aujourd'hui, on découvre parmi les quelques signataires de MoViCo, aux côtés de la secrétaire du Parti socialiste, de la seconde de liste de Jean-Pierre Brard, de la bande à Razzy (tandis que soit dit en passant une bonne partie du PS et notamment la majorité des élus socialistes ne soutient pas la secrétaire) On découvre donc le soutien d'un.e EELV demandant la mise sous tutelle du groupe local.

En fait c'est sous la tutelle du parti socialiste que vous voulez mettre EELV Montreuil? Bon je n'en rajoute pas trop. On a compris. Du fait d'une prise de conscience montante des problématiques écolos, et des résultats aux européennes, on assiste à un boom des adhésions à EELV, y compris à Montreuil. ça fera du bien un peu de sang neuf.

Je n'en rajoute pas trop, mais voici tout de même un peu de rabiot : l'appel de Montreuil pour l'écologie aux responsabilités, c'était plus de 120 personnes il y a quinze jours. Quatre fois plus que MoViCo, malgré le renfort du second groupe écolo

Et c'est assez logique, en fait. Pour lancer une aventure politique, il faut l'adhésion à un projet commun. Faire quelque chose d'attrape tout, ça peut marcher dans l'urgence du second tour et le rejet d'un adversaire. Vers quel projet commun vont les 29 signataires de MoViCo ainsi que les sept ou huit élus ou ex-élus qui n'ont pas encore signé mais distribuent déjà les tracts sur les marchés, ou font marcher leurs résidus de réseaux

Avec moins de trente noms, j'ai pu faire un peu le tour, chercher ceux que je ne connaissais pas (en terme de notoriété, cette liste n'est pas terrible, on est d'accord et on ne vèxera personne). Au niveau partisan vous avez compris le truc, une moitié de socialistes, un quart d'écolos, le reste en "électrons libres" associatifs, ex cocos, brardistes. Je pose la question : comment ces gens peuvent prétendre bâtir un projet commun sans avoir purgé certains points durs? Ils parlent de décisions non concertées et de pratiques opaques, d'accord. Leur point de vue sur les conflits du Méliès? Est-ce PetitJean ou Sophie Bernhardt qui inspire MoViCo sur ce dossier?  C'est juste inconciliable!

Autre exemple, encore plus terrible : Est-ce que tous les élus socialistes peuvent assumer leur position exprimée en bureau municipal sur le bidonville de la ZAC Acacia face à mes copain.es de sensibilité écolo avec qui j'ai fait campagne en 2014, et plus tard avec qui j'ai agi, lutté pour les roms du 250. On n'a pas toujours été d'accord, hein. Mais Vous avez évoqué ces sujets entre signataires? trouvé des principes communs? Vous partagez le même point de vue

Au niveau sociologique, presque tous sont gérants de sociétés, cadres A de la fonction publique, professions libérales, pros de la politique. Des CSP + qui se fréquentent au delà des clivages politiques. AH BAH VOUS M'EXCUSEREZ de raisonner en termes de classes sociales de temps à autres! Mais je n'ai pas trouvé de prolos dans cette liste. C'est pas grave, hein! Si ce n'est que JE SAIS que certains ont des ambitions précises

Quel est le scénario envisagé? Proposer une belle liste de 55 candidats en 2020, essayer sans trop y croire de disputer le poing et la rose ou le tournesol sur la comm de campagne, faire entre 5 et 20 pour cent au premier tour pour... FUSIONNER. Ou tenter le coup tout seul si on est à plus de 10, qu'on y croit fort ou qu'on veut faire perdre un autre groupe. Le plus probable, c'est un scénario comparable à celui de 2014, où MoViCo négocie avec les autres listes de gauche pour un second tour. J'ai un peu suivi comment ça c'est passé il y a 5 ans. J'aime autant vous dire que ce ne sera pas facile pour MoViCo. Parce que je doute que MoViCo aura le rapport de force en sa faveur. Les listes à priori compatibles, Coop Montreuil et Montreuil écologie ont objectivement de meilleurs fondamentaux, et que les socialistes "loyaux" rejoignent l'une de ces deux factions ou choisissent de partir seuls, ils perturberont la dynamique MoViCo. A ces hypothétiques négos du second tour, ce seront des gens qui se connaissent bien qui vont se rencontrer. Or les membres de MoViCo ayant participé à la majorité, ou à la vie des partis PS, PCF ou EELV inspireront une confiance très modérée à leur éventuels partenaires. Le mot "trahison" est galvaudé, mais on ne signe pas si facilement un contrat de majorité avec quelqu'un.e capable de voter contre le budget tout en restant adjoint! Si le choix est possible, on choisira quelqu'un en qui on a un peu plus confiance. Je vous passe les embrouilles à l'intérieur des partis

Où en étais-je? Oui. Les ambitions précises. Parce qu'en plus un certain nombre des signataires de MoViCo s'estiment indispensables, incontournables, de la vie publique municipale. Et pas à n'importe quel poste. Bien sûr, la tête de liste sera Choukri Yonis... Quoi? Non? Si? AH! Le progrââââme. Le projeeeet! Avant les postes. Et le choix démocratique, bien sûr.

Ok. jouons. Quel projet urbanistique pour Montreuil? L'urbanisme. C'est une préoccupation pour plusieurs signataires. Je ne suis pas loin de croire que un.e ou plusieurs d'entre eux soient parti.e.s à l'aventure sur la promesse du poste d'adjoint à l'urbanisme. Et donc j'ai fait un montage avec Gaylord Le Chequer, actuel adjoint à l'urbanisme. 

Mais comme tout le monde ne rira pas à cette blague un peu douteuse je conclue sur une autre, inspirée par le défilé du 14 Juillet

Comment ses signataires voient le MoViCo...

Comment ses signataires voient le MoViCo...

... comment les montreuillois voient le MoViCo

... comment les montreuillois voient le MoViCo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article