Tous Montreuil. Ecolo et populaire!

Tous Montreuil. Ecolo et populaire!

Tous Montreuil, un regard indépendant et critique sur l'actualité politique, citoyenne et environnementale à Montreuil sous Bois, Seine-Saint-Denis. Veiller, Lancer l'alerte, commenter et critiquer l'exercice du pouvoir, s'impliquer dans la Cité, au présent et au futur!

Campagne Glyphosate: pissez pour la planète

C'est vendredi 7 décembre à 20h à la maison Ouverte, 17 rue Hoche (métro Mairie de Montreuil). L'association NatureRights lance la campagne de dépistage du glyphosate dans l'urine des citoyens à Paris et en proche banlieue.  La campagne a commencé en Ariège, elle est aujourd'hui dans 47 départements de France. Elle consiste à donner la possibilité aux citoyens de tester leurs urines pour mesurer leur taux de concentration de glyphosate. Les personnes souhaitant réaliser leurs analyses peuvent par la suite porter plainte contre les fabricants et les responsables du maintien de ce produit sur le marché pour mise en danger de la vie d’autrui, tromperie aggravée et atteinte à l’environnement.

C'est vendredi 7 décembre à 20h à la maison Ouverte, 17 rue Hoche (métro Mairie de Montreuil). L'association NatureRights lance la campagne de dépistage du glyphosate dans l'urine des citoyens à Paris et en proche banlieue.  La campagne a commencé en Ariège, elle est aujourd'hui dans 47 départements de France. Elle consiste à donner la possibilité aux citoyens de tester leurs urines pour mesurer leur taux de concentration de glyphosate. Les personnes souhaitant réaliser leurs analyses peuvent par la suite porter plainte contre les fabricants et les responsables du maintien de ce produit sur le marché pour mise en danger de la vie d’autrui, tromperie aggravée et atteinte à l’environnement.

L'evènement facebook

La page facebook de la campagne glyphosate Montreuil

Le compte à rebours de l'engagement du président Macron sur le glyphosate

bien sûr, nous voulons des coquelicots! C'est juste avant à 18h30 à la mairie!

La présentation de la campagne "pissez pour la planète

Elle a commencé en avril en Ariège. Elle consiste à donner la possibilité aux citoyens de tester leurs urines pour mesurer leur taux de concentration de glyphosate. Les personnes souhaitant réaliser leurs analyses peuvent par la suite porter plainte contre les fabricants et les responsables du maintien de ce produit sur le marché pour mise en danger de la vie d’autrui, tromperie aggravée et atteinte à l’environnement.
En novembre 2018 toutes les personnes testées avaient confirmé la présence systématique de glyphosate dans leur corps. Les taux allant jusqu’à 3,5 microgrammes par litre (µg/l). Le seuil autorisé dans l’eau potable en France étant de 0,1 µg/l, elles ont jusqu’à 35 fois plus de glyphosate dans leurs urines que le taux légal dans l’eau. La moyenne des concentrations des personnes testées est 15 fois supérieure à ce taux légal (soit 1,5 µg/l).
On a tous du glyphosate dans les urines, mais on ne sait pas de façon précise d’où il provient. Bien qu’il soit l’herbicide chimique le plus vendu au monde, il y a peu d’analyses pour rechercher les résidus de glyphosate dans les aliments – à destination des humains ou des animaux – et dans l’eau.
La plainte
Les premières personnes ont porté plainte le 15 juin 2018. La plainte est individuelle mais portée collectivement. Chaque personne porte plainte en son nom propre contre les personnes en responsabilité des firmes fabricant des pesticides à base de glyphosate et contre celles en responsabilité des organismes ayant contribué à leur maintien sur le marché. La plainte doit être identique pour tous pour pouvoir être jugée en un seul et même tribunal (Pôle Santé Publique du Tribunal de Grande Instance de Paris).
S’engager dans cette campagne doit répondre à un engagement personnel, citoyen et responsable : « Je me lève pour affirmer mon refus d’être en permanence exposé à des pesticides qui mettent en danger ma santé, celle de mes proches et celle de tous les êtres vivants sur terre ».

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article