Tous Montreuil. Ecolo et populaire!

Tous Montreuil. Ecolo et populaire!

Tous Montreuil, un regard indépendant et critique sur l'actualité politique, citoyenne et environnementale à Montreuil sous Bois, Seine-Saint-Denis. Veiller, Lancer l'alerte, commenter et critiquer l'exercice du pouvoir, s'impliquer dans la Cité, au présent et au futur!

Rentrée politique à Montreuil : 5 dossiers chauds pour Patrice Bessac

A quelques heures du conseil municipal de rentrée, on peut penser que Patrice Bessac a bien fixé les caps de son action pour la dernière partie du mandat mais les avis de tempête s'annoncent. La réquisition de l'ancienne AFPA afin de reloger les résidents du foyer Bara est un acte politique important et chargé de conséquences. On annonce aussi à grand renfort de comm que les habitants et travailleurs de Montreuil auront accès à une mutuelle conventionnée. Solidaires de ces deux actions les deux "extrèmes" de sa majorité plurielle semblent regroupés autour de lui, mais on sent que ça tangue un peu tandis que chacun se repositionne en fonction de valeurs, ou de tactiques. Et vogue le navire de Patrice Bessac? Peut-être. Peut-être aussi que l'une des multiples combines, petits ou gros arrangements avec la légalité, affaires opaques sur lesquelles je soupçonne une embrouille va finir par péter au nez grâce au brusque accès de compétence d'un élu, ou la détermination légaliste d'un citoyen à ce que Montreuil ne mange plus de ce mauvais pain. Peut-être enfin qu'à mal traiter un conflit qui pourrait le conduire à un procès pénal il a gardé sa barque un peu trop chargée.

A quelques heures du conseil municipal de rentrée, on peut penser que Patrice Bessac a bien fixé les caps de son action pour la dernière partie du mandat mais les avis de tempête s'annoncent. La réquisition de l'ancienne AFPA afin de reloger les résidents du foyer Bara est un acte politique important et chargé de conséquences. On annonce aussi à grand renfort de comm que les habitants et travailleurs de Montreuil auront accès à une mutuelle conventionnée. Solidaires de ces deux actions les deux "extrèmes" de sa majorité plurielle semblent regroupés autour de lui, mais on sent que ça tangue un peu tandis que chacun se repositionne en fonction de valeurs, ou de tactiques. Et vogue le navire de Patrice Bessac? Peut-être. Peut-être aussi que l'une des multiples combines, petits ou gros arrangements avec la légalité, affaires opaques sur lesquelles je soupçonne une embrouille va finir par péter au nez grâce au brusque accès de compétence d'un élu, ou la détermination légaliste d'un citoyen à ce que Montreuil ne mange plus de ce mauvais pain. Peut-être enfin qu'à mal traiter un conflit qui pourrait le conduire à un procès pénal il a gardé sa barque un peu trop chargée.

1/ Foyer Bara: fini le baratin, place à l'action

Le conseil municipal a lieu ce soir, avec une semaine de retard, car mercredi dernier, jour de la réquisition, la préfecture a longtemps maintenu l'absurde épreuve de force qu'elle avait engagée face au pouvoir élu

http://www.tous-montreuil.fr/2018/09/requisition-pour-le-foyer-bara-la-commune-contre-la-pref.html

"Nous sommes ici légalement" a clamé Patrice Bessac mercredi soir dernier. Il avait le matin apposé l'arrêté municipal de réquisition à la porte de l'AFPA, et entamé le bras de fer avec la préfecture. Comme je le dis dans cet article le premier fait politique qui m'apparaît dans cette affaire est la lutte de pouvoir entre pouvoir municipal élu et préfecture. Jusqu'à présent en général la négociation entre les pouvoirs me semblait quasi-systématiquement se solder au détriment de la Ville, sur la SNEM, notamment. Il faut dire qu'avoir le monopole de la force, et pas trop de réserves dans son usage sur les populations aide bien. Mais on constate que quand la ville a le droit pour elle, la préfecture doit reculer. Elle ne s'avoue pas vaincue et prétend à la lutte sur le terrain judiciaire, mais elle recule. 

Alors la réquisition de l'Afpa s'est bien déroulé, mais qui niera que c'est un point chaud? La préfecture compte clairement sur des incidents pour imposer sa volonté administrative face au politique élu. Et à propos de politique élu... Sitôt réquisitionné sitôt critiqué. Par la droite et l'extrème droite, normal, encore que la droite républicaine à qui reste un surmoi humaniste modère ses critiques. la fachosphère est déchaînée. Mais c'est à la gauche de la gauche que la critique est virulente. Les mêmes qui appellent si souvent à la réquisition daubent l'action de Bessac. Bonjour la mauvaise foi quand on en vient à voir dans la réquisition une action dans la guerre tactique de gentrification et de "blanchisation". C'est souvent quand l'action de la gauche démocratique est la plus proche de ce qu'ils prétendrait faire si par malheur ils étaient au pouvoir que les totos sont les plus  critiques. "Réquisition de la mairie de Montreuil et de la maison de Bessac"? T'écris vraiment ça, le révolutionnaire de clavier? Mais rappelle toi de tes cris de putois quand je suggérais qu'on réquisitionne la Parole Errante, ton terrain de jeu pour totos bien sapés, pour mettre à l'abris les roms du 250

Les roms du 250 on est plusieurs à en reparler. Ils sont toujours au bord du cimetière dans les véhicules. On s'efforce que la rentrée se passe au mieux, on n'écrit pas des articles misérabilistes mais on se souvient de qui a fait quoi. Et on regarde aussi qui fait quoi maintenant.

A suivre aussi, l'action de squatt du collectifs Baras dans l'ancienne Sécu de Bagnolet. Le mot "Bara" n'est pas une marque déposée et ce collectif auprès duquel s'active Everbecq, le contestable ex-maire de Bagnolet est opportunément passé à l'action quelques jours après la réquisition. le risque de confusion est évident. Mais notons que  ces occupations, quelle que soit leur forme, sont le symptôme de l'abandon de la Seine-Saint-Denis par les services publics. Je peux le dire maintenant, à l'été 2016, ce que je proposais sans l'écrire explicitement pour les roms du 250, c'était l'occupation des locaux de la Sécu abandonnée rue Hoche à Montreuil. On est nombreux à être amers.

L'action de réquisition marque un tournant dans les actions de solidarités municipales. Pour rester cohérent, ne pas tout gâcher, quelque conditions, notamment que les communistes cessent de pavoiser, de confisquer cette action portée par plusieurs groupes de la majo. Même si comme on va le voir ils ne sont pas tous sur la même longueur d'onde 

Le PCF ose poser un stand devant le bâtiment réquisitionné pour vendre l'Huma et tenter de faire des adhésions. C'est détestable. ça déssert la cause. Et l'argument de défense? "Rien ne vous empêche, vous les verts, de faire pareil". Si, des choses nous en empêchent. Nous considérons odieuse cette récupération partisane. ça dégoûte les habitants qui ne supportent plus trop les partis. Ce n'est pas une action "écologiste" ou "communiste". bref, NOUS NE MANGEONS PAS DE CE PAIN LA.

Le PCF ose poser un stand devant le bâtiment réquisitionné pour vendre l'Huma et tenter de faire des adhésions. C'est détestable. ça déssert la cause. Et l'argument de défense? "Rien ne vous empêche, vous les verts, de faire pareil". Si, des choses nous en empêchent. Nous considérons odieuse cette récupération partisane. ça dégoûte les habitants qui ne supportent plus trop les partis. Ce n'est pas une action "écologiste" ou "communiste". bref, NOUS NE MANGEONS PAS DE CE PAIN LA.

2/ Hennir pour réussir? Un conseil municipal à hue et à dia

Conserver une majorité municipale est déjà un dossier chaud à un an et demi des élections

Hé oui! les 55 élus de Montreuil ne sont pas tous des communistes pratiquants. L'opposition était agitée de soubresauts, mais ça gagne aussi la majorité depuis un moment, et elle en devient fragile en cas de véléités trop forte d'oppositions. Il y a eu récemment des développements qui vous ont peut-être échappé

Un petit inventaire des factions? C'est parti. d'abord la majorité

Le groupe Front de gauche et apparentés, 13 membres : C'est le groupe de Patrice Bessac. Un tiers de la majo, les fidèles, les cocos qui soutiennent les décisions du Maire avec discipline, "tiennent" les délégations essentielles, et devront assumer le meilleur et le pire du mandat, et tous seuls en ce qui concerne certaines affaires. Problème, la majorité du conseil c'est 28 membres, il faut garder au moins 15 autres élus, et ça va être de plus en plus compliqué, à l'approche des municipales de 2020.

Le groupe Montreuil Ecologie EPM EELV, 6membres : Le groupe du 1er adjoint Ibrahim Dufriche. Et pour dire d'où je parle, le groupe que je soutiens. Le groupe de 13 élus Ensemble pour Montreuil c'est scindé en deux en 2017, et ces 6 élus sont les "légitimistes" qui acceptent Ibrahim, tête de liste Ensemble pour Montreuil en 2014, comme "leader" (leader chez les écolos, c'est... bref). Ils sont présentés comme un groupe "à la botte" de Patrice Bessac, disant amen à tout, compromis au dernier point avec les communistes et déjà partis pour 2020 derrière le Maire dès le premier tour... Heeeuuu... Je (Yannig Geffroy) SOUTIENS ce groupe. Si vous lisez ce blog, demandez vous si la réalité est aussi simpliste. Il m'est difficile de dire du mal d'un groupe que je soutiens, aussi je vous propose que je m'abstienne dans cet article d'en dire trop de bien, c'est pas le propos.

Le groupe Montreuil Ecologistes et citoyens EPM EELV 6 membres : Ah c'est... compliqué, hein? Exclusion, scission, divorce... Suivant le bord sur lequel on se trouve dans un conflit on aura un désaccord sur le mot. ça couvait depuis le retrait des délégations en 2015 Le groupe des élus EPM s'est séparé. Pour les militants dont je suis c'est dur à vivre, on peut se retrouver enjoint de choisir. Ce que je peux dire ici je l'avais déjà dit en 2016 quand couvait déjà les conflits et les "frondes". J'appelle ce second groupe écolo les orphelins de Maire, au sens qu'à la différence du groupe Dufriche ils sont tous d'anciens élus de Dominique Voynet et que leur rapport à Patrice Bessac et à la légitimité tant du Maire que d'Ibrahim semble plus difficile chez eux du fait de regrets compréhensibles de la manière dont en 2008-2014... Ben on était entre écolos et civils, on n'avait pas à travailler avec les sosses et les stals! Et effectivement le travail au sein de leurs délégations, dans une majo plurielle semble plus ardu pour eux. C'est de plus la composante de la majo la plus en dissonance sur les votes, jusqu'au refus de voter une partie du budget, ce que personnellement je considère comme un comble pour un adjoint. Ils sont encore plus en dissonance dans les votes que les insoumis, parce que eux, tout comme le premier groupe, depuis le début du mandat ont régulièrement exprimé des réserves sur les dérives "affairistes" des Cocos. Ils semblent plutôt proches de Pierre Serne, conseiller de région maintenant porte parole de Génération-s

Le groupe Socialiste et Citoyen, 6 membres : Oui oui, 6 membres et non plus 8 au dernier comptage. Le soutien plutôt tiède de ce groupe à la réquisition de l'AFPA a conduit ses deux membres les plus hamonistes à franchir le Rubicon et à siéger en non inscrits. Il est à noter que des membres de cinq groupes de la majorité ou de l'opposition ont étés encartés au Parti socialiste à un moment ou à un autre de leur vie politique, et que ce serait le principal groupe du conseil municipal, avec 15 ou 16 membres, s'ils se rejoignaient tous! En attendant le reflux est net. Au local comme au national, le PS est bien amoché. Pourtant, moi qui connais bien ce parti, je pense qu'il survivra à pas mal d'autres. C'est un parti au fonctionnement très démocratique et à notre époque où la démocratie est mise à mal, c'est sa faiblesse avant le moment où cela redeviendra sa force. 

Le groupe France Insoumise, 4 membres : ils tentent de se prévaloir des rares réussites municipales en ne pratiquant absolument plus aucune solidarité majoritaire. Ce groupe a deux délégations d'adjoint, dont celle à la propreté (sans commentaire), mais il semble clair que les élus insoumis délaissent l'action publique pour l'électoralisme. Les scores de Mélenchon et de Corbière entretiennent aux yeux de certains l'illusion que l'Avenir de Montreuil serait insoumis. La ville est surinvestie par le Mouvement : "Le Média" La Chaîne de WebTélé carrément indépendante de la France Insoumise, émet depuis Montreuil. Notre représentant à l'Assemblée nationale, le mari de Raquel Garrido, plastronne dans la ville entre deux saillies mensongères sur BFM. C'est à Bagnolet qu'il est installé mais les insoumis visent clairement Montreuil, quitte à appuyer l'implentation des pires communautaristes dans une ville qui leur résistait plutôt bien tant que Brard n'avait pas dégénéré. Bon j'arrête là parce que sinon je vais devenir méchant.

3 non inscrits dans la majorité :

-Halima Menhoudj : Ex-EELV elle a rejoint le micro-parti de De Rugy, et fut candidate "La République En Marche". Les insoumis et l'un des groupes écolos ont interrogé sa participation à la majorité mais Patrice Bessac ne l'a pas désavoué sur sa délégation aux personnes agées, ni sur celle aux solidarités internationales et populations migrantes qu'elle occupe depuis 2017 et le départ de Claude Reznik. Depuis la "circulaire Colomb" de décembre 2017 elle s'est désolidarisé de "la République En Marche". Elle est donc écologiste, sans guillemets et non inscrite. Elle est en première ligne sur le dossier "Bara"

-Tania Assouline et Olivier Stern. Les deux socialistes hamonistes quittent le groupe mais conservent leurs délégations. Pourrait-il y avoir un groupe "générations" au conseil municipal? ça me semble dépendre du deuxième groupe écologiste. MAIS BON! Excusez moi mais des gens qui suivent toujours Benoît Hamon après 2017, hein... Personnellement je prends la politique au sérieux. On passe à l'opposition, la "vraie"?

Groupe Ma Ville J'y Crois, 3 membres : Alors je suis embêté parce que voici une nouvelle scission du groupe Brardiste. Je suis pris de court j'ai pas grand chose à dire. Ces gens là prétendaient que la majorité éclaterait du fait de ses divisions. Sans leur donner absolument tort les éclatements successifs du principal groupe d'opposition à l'origine peuvent être un léger motif de consolation pour Bessac. Quand on se compare... 

Montreuil environnement et partage, 3 membres : heu... okay. L'environnement, c'est bien. Merci de montrer qu'on peut encore faire mieux que les écolos en terme de fractalisation.

Groupe Montreuil libre, droite et centre, 3 membres: De 5 ils (ou plutôt elles) ne sont plus que trois. Tout ce qui était un peu centriste, démocrate et humaniste (Nabil Ben Ghanem et Salamatou Traoré) a quitté ce groupe de droite qu'on qualifierait d'orléaniste si il y avait un peu de fond. la droite en Seine-Saint-Denis, l'une des pires de France. Mais bon j'attendrai une autre fois pour enfoncer Laporte.

(ça c'est fait, passons aux non inscrits)

Nabil BEN GHANEM (Droite UDI)

Salamatou TRAORE (Droite LR, mais tendance "humaniste-chrétien")

Christine FANTUZZI (liste Brard)

Christel KEISER (Parti Ouvrier Indépendant Démocrate. Lambertiste et seule conseillère d'opposition avec un peu de fond. Elue en 2104 sur liste Brard)

Cheikh MAMADOU (Liste Brard. Hélas)

Nordine RAHMANI (Liste Brard. Il a fait appel de sa peine d'inégibilité. Le pire de nos représentants je pense. Parfois drôle. Pas toujours) 

Alexandre TUAILLON (Liste Viprey. Je ne comprends pas la considération que lui porte le microcosme politique)

Mouna VIPREY (Ouf, j'en vois le bout)

 

3/ La complémentaire santé municipale : mutuelle confiance ou mutuelle défiance?

Je me suis lancé dans un article ambitieux mais je suis pris par le temps et l'émiettement municipal m'a pris du temps, alors je vais aller droit au but : cette opération lancée à grand renfort de comm, originale, saluée par toute la gauche, hé ben je m'en inquiète beaucoup. Parce que pour généreuse que soit la démarche, elle dépasse les prérogatives municipales, que la ville a déjà du mal à assumer. C'est bien le reproche que je fais au communisme municipal, ça, ok, tous les anciens enfants de Montreuil remercient encore aujourd'hui Jean-Pierre Brard pour les avoir envoyé à la neige. Ils se sentent redevables de cette générosité. Interrogez vous : comment les villes pauvres menaient ces politiques hors de leur compétence? En faisant mal le reste. Durant son mandat de 2008 à 2014, Dominique Voynet a fait finalement très peu d'écologie. Ben ouais. Parce qu'il fallait réparer les écoles communales qui tombaient en ruine

Cette convention, ce travail avec cette mutuelle je vais le dire cash : il faut veiller à ce que ce ne soit pas une pompe à fric au profit du Parti Communiste. la présidente de Solimut fut mêlée à l'affaire des emplois fictifs de la MNEF.

4/ Multiples soupçons de clientélisme et de corruption: ni faits ni affaires?

Oh oui je porte un soupçon grave. Mais il faut bien que certains fassent les vigies, non? La gestion municipale de Patrice Bessac vous paraît-elle au dessus de tout soupçon? ça ne devrait pas être un dossier chaud, que l'administration d'une ville pauvre soit irréprochable? Ni l'opposition, ni les composantes critiques de la majorité ne me semblent contrôler suffisamment les abus de ceux qui tiennent les rennes de la ville.

Comme j'ai dit je n'ai plus le temps alors je liste. 

Le fond de dotation Montreuil Solidaire : là c'est bien tout le monde est inquiet! ou scandalisé! Mais qui contrôle? quel bilan? Quelles sommes? les non communistes ont déserté la gestion de ce fond en raison de l'opacité de son fonctionnement. Mais c'est inadmissible! C'est la structure mise en avant sur l'opération Bara notamment! Il nous faut y remettre un contrôle citoyen!

Embauches de complaisance, recasages des cadres communistes des villes passées à droite

Les marchés publics. Y a-t-il un truc?

J'entends parler d'enveloppes en liquide pour l'accès au logement HLM. Certains trouvent les critères d'attribution curieux

Les places en crèche. Idem

Des créations de poste publics sur les compétences d'Est-Ensemble

Toutes les histoires de Feix

Tout ce cirque.

On n'est pas revenu au temps de brard ou le droit de préemption était utilisé à tours de bras pour les copains et désespérait les agents immobiliers. Mais il y a des abus et la question démocratique est : pouvons nous ENCORE tolérer les pratiques à PAPI COCO en 2018?

5/ Le Méliès. Trompette du renommé toujours embouchée

Le Cinéma Méliès regroupe un si grand nombre d'affaires (détournements de fond, favoritisme, abus de biens sociaux, etc...), que c'est un point chaud. Mais j'ai écrit 40 articles dessus.

Alors Là encore on va devoir faire bref. C'est un point de conflit personnel avec Patrice Bessac. J'ai fait sa campagne de 2014. Quelques semaines plus tard une plainte était déposé contre moi, avec mobilisation des moyens juridiques de la ville. Je préfère nettement quand ils sont utilisés au profit des résidents baras qu'au profit d'un Stéphane Goudet, payé comme vous savez, et qui fait le mal que vous savez. Ce conflit n'est pas clos, d'une part parce que Stéphane Goudet fait l'objet d'une plainte au pénal pour harcèlement moral qui impliquera Patrice Bessac, d'autre part parce que Patrice Bessac, tout Maire qu'il soit, me doit au moins un échange verbal, cordial ou non, sur cette question. Le cynisme et le mépris actuels m'incitent à creuser sérieusement sur les sujets, pour défendre mes collègues et mes concitoyens. Est-ce moi seulement que Patrice Bessac traite ainsi?

Pollution dans les murs à Pêches, Linky... navré d'avoir zappé certains points, n'hesitez pas à mentionner en commentaire ce qui vous semble bouillant!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sam 23/02/2019 11:36

Ce maire est méprisant et son double discours me sidère, faites ce que je dis pas ce que je fais.
Des années que l'on demande un rendez-vous pour causer des problèmes et des augmentations de loyers dans les logements sociaux suite aux réhabilitations, je rappelle qu'il est le président de L'OPH, ce maire n'a jamais daigner nous recevoir.
Le PC s'offusque de la précarisation des Français par le gouvernement, mais ce maire ne s'empeche pas de nous augmenter nos loyers de 15% sans dialogue, on nous vend ces augmentations en nous disant que les charges baisseront et que les APL combleront cette augmentation, c'est faux.
Ce maire est une honte et le PC n'est plus du tout un parti qui défend les prolétaires, c'est devenu un parti pour les bobos

Micheline 30/11/2019 03:32

...et ne parlons pas de l'incompétence , de la sournoiserie de certains de ses adjoints comme Gaylord le Chéquier ou stephan Beltran, multiples demandes de rdv, rien à faire, ils se prennent pour des ministres, plus hautains, tu meurs! Et ne vous en faites pas, chers "élus"; vous êtes au crépuscule de votre petite carrière politique. Vivement Mars 2020 pour un vrai changement !

Micheline 30/11/2019 03:23

Bravo Sam, tu as tout dit... Quoique la liste des reproches à faire n'en finirait pas, quand on parle de Bessac et de ses méthodes de petit despote local.

Comité Parvis Lagny Bas Montreuil 07/11/2018 10:55

Bonjour,

Dans votre liste de doléances, vous semblez oublier les problèmes extrêmement graves d'abandon sanitaire et sécuritaire du bas Montreuil revenu au moyen âge depuis bientôt 2 ans. Population Rom en déshérence particulièrement dans la zone limitrophe du périphérique (Rues Valmy, Carrel, Erignac, Lagny)..., Une zone de non droit doublée d'une jungle de déshérités venant des communes limitrophes où règnent : Marché noir, marché aux biffins quotidiens soutenus par la ville, trafic organisé, prise de contrôle de cette partie de Montreuil, aggression de riverains, racket des petits commerçants par des petits trafiquants qui profitent de l'absence totale de réaction de la Mairie, confinant au mépris pour la population locale. Mise en danger sanitaire (Détritus, excréments, décharges à ciel ouvert, bruits diurnes et nocturnes continus) et psychologique graves des résidents toutes origines blacks, blancs & beurs (donc pas que des bobos....), qui sont entrain de sérieusement se regrouper pour des actions chocs.....Enfin les conséquences de cette situation sur la pérennité des grandes entreprises du bas Montreuil (BNP, Air France, Ubisoft, Renault...), qui font vivre tous les petits commerces locaux. C'est en discussion actuellement avec le Medef....
Depuis plus de 20 ans que nous vivons à Montreuil, nous avons une situation sans précédent depuis la mandature de Bessac.
Cordialement.
C. Laplace