Tous Montreuil. Ecolo et populaire!

Tous Montreuil. Ecolo et populaire!

Tous Montreuil, un regard indépendant et critique sur l'actualité politique, citoyenne et environnementale à Montreuil sous Bois, Seine-Saint-Denis. Veiller, Lancer l'alerte, commenter et critiquer l'exercice du pouvoir, s'impliquer dans la Cité, au présent et au futur!

#Roms de la boissière : Cocos, Collabos & Copyrights

Près de 40 jours après l'expulsion les roms du 250 sont toujours à la rue. Avec des célébrités qui parrainent. Et bien visibles sur le parvis de la mairie. Surtout le plus visible possible. A croire que c'est l'essentiel. D'ailleurs la mairie a fait une proposition d'installation autorisée et plus confortable... ELLE A ETE REFUSEE! Les familles auraient été moins visibles! C'est l'argument qu'on a opposé à cette proposition. Je m'interroge : pourquoi considérer cette visibilité prioritaire à de meilleures conditions et une stabilité de quelques jours permettant de se mettre enfin à faire un travail humanitaire avec une pression relâchée? La "qualité" du récit dans sa dimension dramatique et son pathos doit-elle prendre le pas sur la qualité et l'efficacité du TRAVAIL humanitaire et social nécessaire au règlement de la situation? Ras le bol. Je choisis de tourner le dos au photographe qui accole son copyright sur les photos de "l'aventure" des roms. D'ailleurs vous reconnaissez ma tonsure au premier plan sur cette photo dont les droits d'auteurs sont mieux protégés que ceux des familles roms. Je mentionnerai aussi le dessinateur Damien Roudeau, dont le travail artistique remarquable prend le pas sur le travail social et écrase à deux dimensions spectaculaires la réalité qui n'est jamais acceptable.

Près de 40 jours après l'expulsion les roms du 250 sont toujours à la rue. Avec des célébrités qui parrainent. Et bien visibles sur le parvis de la mairie. Surtout le plus visible possible. A croire que c'est l'essentiel. D'ailleurs la mairie a fait une proposition d'installation autorisée et plus confortable... ELLE A ETE REFUSEE! Les familles auraient été moins visibles! C'est l'argument qu'on a opposé à cette proposition. Je m'interroge : pourquoi considérer cette visibilité prioritaire à de meilleures conditions et une stabilité de quelques jours permettant de se mettre enfin à faire un travail humanitaire avec une pression relâchée? La "qualité" du récit dans sa dimension dramatique et son pathos doit-elle prendre le pas sur la qualité et l'efficacité du TRAVAIL humanitaire et social nécessaire au règlement de la situation? Ras le bol. Je choisis de tourner le dos au photographe qui accole son copyright sur les photos de "l'aventure" des roms. D'ailleurs vous reconnaissez ma tonsure au premier plan sur cette photo dont les droits d'auteurs sont mieux protégés que ceux des familles roms. Je mentionnerai aussi le dessinateur Damien Roudeau, dont le travail artistique remarquable prend le pas sur le travail social et écrase à deux dimensions spectaculaires la réalité qui n'est jamais acceptable.

Alors que j'écris ces lignes une famille de plus est inscrite au 115, après une demie journée de coups de fil. Une nouvelle famille "risque" de passer quelques jours, voir plus, dans le circuit de l'hébergement d'urgence.

Les cocos étaient parti pour prendre cher, mais on doit cette action à une militante communiste. Alors même si c'est dur je modérerai ma critique des glorieux camarades dans cet article. Je classe dans un coin de ma tête des choses vues, lues et entendues, concernant le parti des 75 000 fusillés.

Juste deux données avant de passer aux copyrights et au coeur malin de l'article.

1/ Certains agents municipaux de la propreté, dès avant l'expulsion et durant ses longues journées qui pour certaines ont tourné à la chasse au Roms ont eu un comportement révoltant. Utiliser un camion de nettoyage ou un jet haute pression (abusivement appelé KARCHER) à proximité pour ne pas dire en visant des enfants appartenant à une minorité discriminée est inadmissible dans cette ville. Je demande, sans aucune légitimité pour le faire, que soit menée dans les services une enquête administrative sur ces actions répugnantes.

2/ mon positionnement, certaines de mes propositions et mon appartenance militante m'ont valu tout au long de ces semaines l'insulte "collabo". Nul doute que les personnes qui emploient un tel anathème possèdent la boussole infaillible pour pointer le bien ou le mal en ces temps complexes. Je suis "collabo" quand je considère qu'il convient de travailler, y compris en bonne intelligence avec la mairie et les services de l'Etat plutôt que d'entrer dans la LUTTE. La RESISTANCE. D'ailleurs pendant la guerre les résistants c'était les communistes et pas les écologistes, n'est-ce pas? Si vous m'appelez collabo, vous traitez donc ceux pour lesquels j'oeuvrerais selon vous de manière servile... de nazis?

C'est Bessac le Nazi? Dufriche? Voynet? QUI?

C'est marrant parce qu'on m'a souvent reproché de traiter certain de nazi parce qu'il utilisait des techniques de manipulation digne des suppôts de Goebbels. Il est toujours important de contextualiser l'insulte. Je marque souvent des points Godwin. Le nazisme et Hitler, leur action maléfique nihiliste, je les évoque dans des références à l'histoire, dans des blagues, je ne me mets plus la pression en la matière. A force de m'être fait traiter de collabo par l'EQUIPE du Méliès depuis 2012, peut-être.

Mais je suis vénère parce que pas plus tard qu'hier j'ai fait un parallèle entre les communistes municipaux de Montreuil et les nazis dans un twitt. J'en ai aujourd'hui un peu honte. En effet Il y avait une information que je n'avais pas : que le cabinet du maire avait proposé un lieu avec point d'eau aux familles le jour même. Et qu'il avait été refusé. Pourquoi? Evidemment ce n'était pas un abri en dur, et ce n'était pas durable. Donc ce n'est pas ce qui est demandé. Mais c'est mieux que le domaine public où il n'est pas permis de s'installer (Où on est donc à la merci de la police et de tous les enfoirés hostiles et racistes). On aurait pu installer les tentes et faire une installation pour plus de 24h. C'est mieux que sur la place Jean-Jaurès!!!! Non. ça a été refusé avec le choix de rester squatter la place.

Le lieu proposé n'était pas assez central et visible. Qu'en conclure? Que la position devant la mairie sur la Place Jean-Jaurès prime sur beaucoup d'amélioration possibles du sort des roms. Soyons très clair : En restant dans le cadre de la légalité et de la réalité CETTE PROPOSITION EST LE MAXIMUM QUE PEUT PROPOSER LA VILLE DANS CETTE SITUATION. Oui ça craint! ça craint que des gamins dorment sous la tente dans un terrain spartiate. Mais la situation actuelle craint encore plus!

Ce sont des élus écolos d'Ensemble Pour Montreuil ici devant la fresque de Damien Roudeau qui devient plus essentielle que le confort et la sécurité des roms. Ce n'est pas leur délégation et ils n'ont donc pas mandat pour engager les moyens municipaux mais sont monté au créneau y compris pour contester certaines décisions de Patrice Bessac, car le principe de réalité n'empêche pas la compassion. Le vrai courage politique, c'est de se montrer parfois décevant et mal compris dans ses arbitrages entre les valeurs et le principe de réalité. Vous n'avez pas tout compris? Pour résumer : le positionnement juste selon moi est celui d'Ensemble pour Montreuil.

Ce sont des élus écolos d'Ensemble Pour Montreuil ici devant la fresque de Damien Roudeau qui devient plus essentielle que le confort et la sécurité des roms. Ce n'est pas leur délégation et ils n'ont donc pas mandat pour engager les moyens municipaux mais sont monté au créneau y compris pour contester certaines décisions de Patrice Bessac, car le principe de réalité n'empêche pas la compassion. Le vrai courage politique, c'est de se montrer parfois décevant et mal compris dans ses arbitrages entre les valeurs et le principe de réalité. Vous n'avez pas tout compris? Pour résumer : le positionnement juste selon moi est celui d'Ensemble pour Montreuil.

Quel courage et quel esprit de sacrifice face à un pouvoir revanchard et injuste. Sérieux, Damien, tu oses dire que faire cette fresque risque de priver ta progéniture d'une place en crèche?
Quel courage et quel esprit de sacrifice face à un pouvoir revanchard et injuste. Sérieux, Damien, tu oses dire que faire cette fresque risque de priver ta progéniture d'une place en crèche?

C'est comme si cette fresque comptait plus que le sort des roms. Je la trouve superbe. j'adore le travail de Damien Roudeau. Mais là on en est à confondre l'oeuvre et le sujet, et à considérer que l'effacer c'est effacer les roms???!!!! la nettoyer au karcher c'est nettoyer les Roms???

HEY! CECI N'EST PAS UNE PIPE!

Ces dessins sont des représentations de personnes en détresse humanitaire et sociale. Une situation qui n'est pas facile à régler mais on va peut-être laisser faire les professionnels humanitaires et sociaux, mince alors.

C'est le symbole de la lutte, si belle. Ceux qui luttent, ce sont les gentils, et ceux contre qui ils luttent ce sont les méchants. C'est le ton des articles de Juliette Keating. Où la municipalité est inhumaine, MEME QUAND ELLE PROPOSE JUSTEMENT CE QUI ETAIT UN TEMPS DEMANDE... Et qu'on ce permet de refuser.

Il est temps qu'on atterrisse. On s'en fout de tes dessins, Damien. Enfin, on s'en fout... Comprenons nous. Ici l'art est nécessaire. Mais il est inutile. I-NU-TI-LE. Appeler le 115, c'est utile. Donner les droits d'auteurs de ton oeuvre pour les mignants de Calais c'est utile. Mais là j'ai l'impression qu'on confond l'oeuvre et le sujet et je demande qu'on réfléchisse un peu à la question.

Provoquer. ça je sais faire. Je veux provoquer votre réflexion. Et je vais le faire en publiant ici des photos sans respect du petit © qui y est apposé. Fais moi donc un procès pour non respect de ton copyright, Machin, si je gagne je reverse les droits à la cause, c'est promis.

#Roms de la boissière : Cocos, Collabos & Copyrights
#Roms de la boissière : Cocos, Collabos & Copyrights
#Roms de la boissière : Cocos, Collabos & Copyrights
#Roms de la boissière : Cocos, Collabos & Copyrights

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

VANADAL 06/09/2016 21:45

Il avait le méchant cumulard pendant la campagne électorale des municipales de 2008 , Jean Pierre Brard , d'ailleurs D Voynet dans le genre cumularde tendance Alzheimer avait promis à la même date de démissionner de son mandat de sénateur ce qu'elle fit avec 3 ans et demi de retard en cédant sa place à son ex attaché parlementaire et épouse de son directeur de cabinet A Archimbaud , qui ingrate a quitté les Verts pour rejoindre De Rugy et son micro parti , mais du même coup ses cotisations aussi se sont tirés vers de Rugy et ont abandonnés les Verts
il y a aussi le genre signataire de la charte Anticor P Bessac , mais qui oublie aussi de démissionner

ETIENNE 05/09/2016 21:58

puisque vous avez supprimé ma réponse d'un de vos intervenants sur C Reznik je me vois contraint de la re déposer
ce monsieur est très interessé par ses indemnités de maire adjoint , ce n'est pas moi qui l'invente , mais lui qui s'en est vanté car il était heureux que son pouvoir d'achat augmente de plus de 2000 euros

ETIENNE 06/09/2016 16:02

Exécutants obéissants et reconnaissant , on peut pas dire entre ceux qui ont quitté le parti et ne payent plus leur quote part ( pompili , placé de rugy ) Baupin Cosse et d'autres , chacun s'est arrangé avec son porte feuille
moi ce qui me révolte c'est le cumul de tout salaire, retraite , rémunération de collaborateur, autre mandat parlementaire avec des indemnités d'adjoint
percevoir 5 à 6 fois le SMIG c'est déguelasse

yannigg 06/09/2016 14:04

Si je traduis vous sous entendez que les élus verts de Montreuil sont sages pour ne pas perdre leurs indemnité car d'une part dépendants financièrement à titre personnel, et en plus soucieux de préserver les reversements afférant au fragile parti EELV dont ils sont les exécutants obéissants et reconnaissants.
J'entends quelques petits rires, mais il est courant de penser que la seule raison de faire de la politique, c'est la gamelle. Imaginons un Claude Reznik et des écolos complètement indifférents à ces contingences financières et mus, je dis n'importe quoi, par des valeurs humanistes et la recherche de l'intérêt général. Quelle serait selon eux l'attitude différente qu'ils adopteraient en tant que membre d'une majorité plurielle dominée par le Front de Gauche et Patrice Bessac comme Maire?
La politique ce n'est pas que les indemnités, c'est aussi les responsabilités, des cas de conscience, des conflits de valeur (bref des choix difficiles) et parfois un peu de pouvoir d'action sur le réel. Ce réel dont il n'est parfois pas possible de ne pas tenir compte si on choisit d'être digne des responsabilités confiées. Connaissez vous les échanges internes entre les élus? Ou restez vous à imaginer paresseusement les adjoints comme des larbins de dessin animé qui disent oui Maitre en échange de leur virement en fin de mois?

ETIENNE 06/09/2016 12:01

Accordons nos violons je n'ai jamais dit qu'il était corrompu , mais dépendant financièrement du maire qui peut retirer les délégations et les indemnités allant avec
d'ailleurs vous savez très bien qu'un des obstacles pour la candidature d'un vert à la présidentielle est le manque de pognon
en effet depuis les dernières régionales les verts encaissent beaucoup moins de cotisations d'élus et ce n'est pas le moment de perdre du blé déjà que les primaires vont coûter un bras
idem Dufriche et Alphonse

yannigg 05/09/2016 22:06

Je me rappelle de votre commentaire. Comme je l'ai dit ici vous pouvez poster ce commentaire. Ce rapport de propos de Claude Reznik, bien que sorti de son contexte, ne manquera pas d'ouvrir les yeux des Montreuillois.
Vous dites que Claude Reznik est vénal. Ok, on a bien entendu et je ne censure pas parce que c'est très intéressant. N'hésitez pas à revenir nous faire des révélations de ce genre ça relève bien le niveau du débat

Jeanne 05/09/2016 18:33

YG s'attaque aux personnalités qui soutiennent les Roms parce que lui même n'en a pas et a horreur de tout ce qui dépasse. Il attaque donc toute personne jugee charismatique systématiquement taxée de narcissisme (Brard, Goudet, Roudeau, Montebourg, Melenchon). Sauf Voynet si belle en son miroir.

yannigg 05/09/2016 19:17

Merci pour ce commentaire, Jeanne.

Édith 05/09/2016 15:21

En même temps, Yannig fait mine de ne pas vouloir comprendre qu'effacer des portraits sur un mur peut être lu comme l'expression du désir à peine voilé d'effacer les gens qu'ils représentent, non ?

yannigg 05/09/2016 15:34

Ah mais je comprends très bien cet aspect des choses. C'est précisément ce que je critique, cette recherche d'un effet "j'efface la fresque=j'efface les roms". Si vous voulez je peux aller jusqu'à dire que cette comm est à la limite de la manipulation. Un mode de pression par la violence des images : je passe la fresque au karcher= je passe les roms au karcher. Sauf que s'il est légitime de porter plainte quand on est dans la réalité de l'agression, en rajouter dans la posture victimaire est à mon avis devenu contre productif.

yannigg 05/09/2016 15:34

Ah mais je comprends très bien cet aspect des choses. C'est précisément ce que je critique, cette recherche d'un effet "j'efface la fresque=j'efface les roms". Si vous voulez je peux aller jusqu'à dire que cette comm est à la limite de la manipulation. Un mode de pression par la violence des images : je passe la fresque au karcher= je passe les roms au karcher. Sauf que s'il est légitime de porter plainte quand on est dans la réalité de l'agression, en rajouter dans la posture victimaire est à mon avis devenu contre productif.

Annie 05/09/2016 14:21

Le problème c'est que Geffroy s'est tellement discrédité sur Le Melies qu'il est difficile d'admettre que ce texte est assez raisonnable.

yannigg 05/09/2016 22:10

Franchement les commentaires de ce blog pourraient faire l'objet de TD de fac de psycho, vous ne trouvez pas?