Tous Montreuil. Ecolo et populaire!

Tous Montreuil. Ecolo et populaire!

Tous Montreuil, un regard indépendant et critique sur l'actualité politique, citoyenne et environnementale à Montreuil sous Bois, Seine-Saint-Denis. Veiller, Lancer l'alerte, commenter et critiquer l'exercice du pouvoir, s'impliquer dans la Cité, au présent et au futur!

Nouveau Méliès de Montreuil, An 01. 2 : MK2, Karmitz marine ?

Au delà de ce retour sur plus d'une décennie de rapports entre Marin Karmitz, le tycoon du cinéma indépendant et le Méliès de Montreuil, je donne ici une démonstration que le Nouveau Méliès s'est bâti malgré les obstacles que Brard et Goudet ont dressé. Organisation de l'échec, procès, bobards, bluffs et morsures, c'est une Iliade. Et ne comptons pas sur Stéphane Goudet, qui se nourrit des conflits et des mensonges, pour apporter un rameau d'olivier

Au delà de ce retour sur plus d'une décennie de rapports entre Marin Karmitz, le tycoon du cinéma indépendant et le Méliès de Montreuil, je donne ici une démonstration que le Nouveau Méliès s'est bâti malgré les obstacles que Brard et Goudet ont dressé. Organisation de l'échec, procès, bobards, bluffs et morsures, c'est une Iliade. Et ne comptons pas sur Stéphane Goudet, qui se nourrit des conflits et des mensonges, pour apporter un rameau d'olivier

Mon article précédent continue de recevoir le flot habituel de commentaires ressassant les mêmes rengaines. Je n'en reçois pas autant quand je parle des roms ou des agents communaux payés moins de 336 euros de l'heure et qui doivent pourtant sous peine de sanction respecter le devoir de réserve. Mais c'est vrai que ce n'est pas aussi important que l'honneur de Stéphane Goudet. Pour autant une chose me surprend: dans l'article "baratin" j'interpelle Alexie Lorca en la tutoyant et en lui disant qu'il faut se résoudre à virer Stéphane Goudet plutôt que de le laisser faire de tels éditos. Je crois que ça vaut la peine d'être plus explicite. Je vais l'être, en décrivant (de façon sourcée) les mentions de MK2 dans les affaires Méliès ou Goudet. J'aurai sans doute du mal à éviter tout jugement (genre Stéphane Goudet est un menteur ,un irresponsable, et il poursuit au Méliès des intérêts qui lui sont tout personnels). je dirais même que l'article suivant est une version, ma version tout à fait de parti pris. Je compte sur les commentateurs avisés pour corriger de saine vérité les éventuelles scories de ma mauvaise foi.

J'ai extrait ce qui est centré sur MK2 et Goudet. Pour plus de détails sur tous les aspect Méliéssologiques des périodes passées vous avez ces article de Place de Montreuil :

http://place.de.montreuil.free.fr/blog/index.php/2014/01/07/407-petites-histoires-du-cinema-le-melies-de-montreuil-1

http://place.de.montreuil.free.fr/blog/index.php/2014/02/01/424-petites-histoires-du-cinema-le-melies-de-montreuil-2

http://place.de.montreuil.free.fr/blog/index.php/2014/03/02/433-melies-de-montreuil-3-operation-blanchiment-reussie-pour-l-ex-maire

http://place.de.montreuil.free.fr/blog/index.php/2014/03/08/435-melies-de-montreuil-4-la-politisation-depuis-2008

http://place.de.montreuil.free.fr/blog/index.php/2014/03/17/441-le-melies-de-montreuil-5-mon-melies-mon-projet

http://place.de.montreuil.free.fr/blog/index.php/2014/03/18/443-le-melies-de-montreuil-6-l-accord-secret-entre-dominique-voynet-et-mk2-ugc

http://place.de.montreuil.free.fr/blog/index.php/2014/03/20/444-le-melies-de-montreuil-7-la-double-billetterie

http://place.de.montreuil.free.fr/blog/index.php/2014/03/20/445-le-melies-de-montreuil-8-une-reprise-malgre-de-nouvelles-calomnies

http://place.de.montreuil.free.fr/blog/index.php/2014/03/21/448-le-melies-de-montreuil-9-et-maintenant

2003: MK2 à Montreuil? Mais le Méliès est sur le même créneau!

Pas de provoc dans ce titre, c'est Stéphane Goudet qui l'annonçait dans ce long et embarrassant interview de 2003. Il signalait également que les parisiens venaient au Méliès. A cette époque du dernier mandat de Jean-Pierre Brard il n'est pas encore question de passage du Méliès en 6 salles. Les solutions sont cherchées du côté du privé. Vous connaissez la légende des verts contre le cinéma? Il faut peut-être la chercher ici. Ils se sont effectivement fermement opposés à certains des choix de Brard en la matière. Notamment celui d'un multiplex du côté de la porte de Montreuil. Oui. les projets privés c'est Brard. Pas Voynet. Et on a Guédiguian et Cabrerra qui manifestent et pétitionnent CONTRE les projets de Multiplex plein de Pop Corn de Brard.

Et en 2003 on envisage une installation MK2, selon Goudet. D'autres coup de sondes sont donnés vers des exploitants privés, un peu dans la même "gamme". Mais MK2 pose particulièrement soucis à Goudet parce qu'il est "sur le même créneau". Et que l'installation à Montreuil ferait clairement sens pour MK2, implanté dans l'Est Parisien et militant pour l'implantation en quartiers populaires.

2005-2009 : la guerre contre MK2. le requin mordu.

L'erratisme et l'opacité caractérisent le dernier mandat de Jean-Pierre Brard. Rien ne l'illustre mieux que l'annonce que le Méliès de la Croix de Chavaux sera transféré au Coeur de Ville, un beau jour de juin 2005. Même les socialistes pourtant de la majorité de Brard n'étaient pas au courant deux jours plus taux que le maire avait pris sa décision. Un jour ils en auront peut-être marre d'être fait cocus par Brard/PCF/Goudet, je ne sais pas. Parce que lui était dans le coup. Il avait un accord secret avec Brard. Non je rigole. Non, je rigole pas. On constatera que les Guediguian, Cabréra et autres gigantesques réalisateurs de Montreuil font déjà avec régularité pression sur le pouvoir politique pour les projet de développement et d'équipement, et qu'ils font pencher la balance pour un projet porté par Stéphane Goudet, d'un grand cinéma public auquel il faudra un jour un directeur. Ah c'est clair que se retrouver animateur d'un petit ciné dans l'ombre d'un MK2 c'était pas son kiff! Mais là était peut être l'intérêt général, who knows.

Le projet décrit vise 330 000 spectateurs par an (vous avez vu que je n'ai pas été vache dans mon article de dimanche. Je n'ai pas proposé la barre "conseil du Méliès"). Dans la catégorie des MK2. Avec d'ailleurs une station de métro, comme les MK2. Et un parking... comme les UGC...

L'annonce publique n'est que le début d'un assez long processus qui commence par l'étude de viabilité du projet d'un cinéma en régie publique de cette dimension. Le premier obstacle surmonté est l'autorisation de la CDEC de ce transfert-extension, accordé avec réserve en mars 2007. UGC dépose vite un recours, rejoint en celà par MK2, son allié commercial (ils font carte illimité commune...). L'affirmation "les verts ne veulent pas de ce projet" vient du fait que cette campagne pour "sauver le Méliès" est une clé de la campagne pour la réélection de Jean-Pierre Brard. la communication municipale est utilisée pour cette campagne anti-UGC/MK2. Sur le budget de la ville, oui. L'association Renc'art assume aussi le rôle d'asso de paille de Jean-Pierre Brard. cette asso est honteusement brardiste. En 2013 lors d'une entrevue dans les locaux du micro-parti brardiste prévue avec Axel Norbelly je trouverai à ses côtés un membre éminent de cette asso "apolitique". Pour en revenir à 2007-2008, Renc'art, donc, avec Goudet et Brard, Et du Pop Corn. L'emblème de cette période, c'est le pop Corn. Tandis que Goudet est un exploitant de cinéma, Marin karmitz n'est qu'un marchand de Pop Corn. D'ailleurs pour insister là dessus Brard propose un amendement pop corn. Et Renc'art distribue du pop corn. C'est symbolique, rigolo, un coup de comm. Mais en faisant campagne contre le cinéma pop corn on fait campagne pour jean-Pierre Brard. Au passage on injurie Marin Karmitz (il sera débouté. On peut le traiter d'homme d'argent). On le présente en requin sur une affiche. On fait du Charivari devant les MK2. C'est hystérisé, et violent. Confrontation, passage en force. Les termes et les attitudes sont guerrières. Dans le feu de l'action le bras d'un employé du MK2 s'est-il retrouvé entre les dents du premier magistrat de Montreuil?

Et bientôt 10 ans plus tard on continue de représenter cette lutte comme belle et héroïque. ça pétitionnait à tout va, dans toute la France. Le Méliès en étendard du cinéma indépendant. les petits contre les gros. C'était une douteuse campagne électorale pour influencer l'opinion tandis que la justice était saisie!!! C'est ce qui est le plus inquiétant là dedans, et quelque part la clé de la logique totalitaire du système Brardogoudétien. On substitue le rapport de force, l'émotionnel, l'intimidation au droit. Qu'aurait dit la justice si l'affaire avait été porté devant les tribunaux? La justice, la loi, est là contre l'abus de force. Il y a la séparation des pouvoirs. Vous trouvez ce propos naïf? Il est pourtant un fondement démocratique. Comme toutes les autres institutions la démocratie est en crise. On peut ne pas avoir confiance en elle. Mais dans cette "bataille" entre le méliès et UGC/MK2 on a nié tout éventuel bien-fondé et régularité de la saisine judiciaire pour y substituer la romantique lutte, le rapport de force. Il va falloir continuer de décortiquer mais j'espère que certains perçoivent ici la perversion totalitaire à l'oeuvre. Plutôt que par les juges et les avocats, on va instaurer un rapport de force avec des entreprises qui saisissent la justice. Et dans ce rapport de force on va se ranger derrière un législateur qui détourne son rôle afin de communication pour le renouvellement de son mandat exécutif local. Et qui ose dire "je suis magistrat" hors de la commune dont il est maire.

La victoire de Dominique Voynet en 2008 est celle de la démocratie.

2008-2014 : Le nouveau Méliès. Construit grâce à Voynet, malgré Brard et Goudet.

Oui. Le titre est en effet à l'exact opposé de ce qu'on vous a rabâché depuis des années. Pourtant ça frappe comme une évidence après un petit exercice de projection en uchronie dystopique. Oh les gros mots! Vous inquiétez pas c'est tout bête.

imaginez que brard ait été réélu en 2008. ça a tenu à peu de choses, mais on aurait pu imaginer. Une centaine de voix supplémentaires pour Aminata Konaté auraient permis le maintien de la droite, donc un désistement de Voynet au profit de brard, ou une triangulaire gagnante pour lui. Dans ce passé imparfait du subjonctif, le Méliès n'a pas été bâti. Voici pourquoi en classant les raisons de l'échec du Méliès par ordre croissant de probabilité.

1/ le recours MK2/UGC a été maintenu et les géants de l'exploitation ont eu la peau du cinéma indépendant:

Décembre 2009 : malgré le fait que leur système d'abonnement illimité par carte et la densité de leur réseau donne un avantage concurrentiel évident aux deux chaines, la volonté exprimée de maintenir des prix de billets très bas par subvention d'équilibre est considérée comme caractéristique de distorsion de concurrence. Le recours des 2 groupes est retenu. Montreuil fait appel et perd 18 mois plus tard en raison de la maladresse de ses juristes et peut-être aussi à cause de l'attitude détestable et arrogante de Stéphane Goudet, qui braque le président du tribunal. Le Nouveau Méliès, si tel est son nom sera sous gestion privée. Les négociations reprennent avec Pathé-Gaumont. Bienvenue au cinéma Pop-Corn!

Il me semble très peu crédible que la ville perdît un tel procès. Les organisateurs de charivari devant les MK2, campagnes d'affichage et de presse, c'était de l'esbroufe électorale. Mais l'adage dit qu'il vaut mieux un mauvais arrangement qu'un bon procès et c'est peut-être ce que s'est dit Dominique Voynet en choisissant la discussion à l'amiable. Le fameux accord secret... Dominique Voynet et Marin karmitz, c'est notoire, sont des illuminatis reptiliens, ce qui a bien facilité l'accord. Détail ici.C'est vachement secret. On admire la lettre d'une politique qui prend des engagements qui ne l'engagent en rien, et le magnat qui répond en faisant semblant d'avoir obtenu la réddition de l'ennemi alors qu'il n'a gratté que dalle. A ce moment là MK se doutait bien qu'il perdrait un procès et qu'en plus ce n'était pas bon pour son image. Si l'UGC et MK2 y sont allé de leur recours en 2007, c'est comme un achète un ticket à gratter : ça ne leur coûte pas cher, ça occupe leurs juristes et sur un malentendu...

2/ Montreuil en faillite! Le chantier du Nouveau Mélies doit être interrompu.

Juillet 2012 : Razzy Hammadi semble avoir porté le coup de grâce à celui qu'il a battu un mois plus tôt. Il attribue à son courrier au préfet la décision prise au coeur de l'été de mettre la ville de Montreuil sous tutelle. On peut penser que le refus de la majorité municipale brardiste de voter un budget en équilibre a joué un rôle. Toutes les dépenses seront solidement contrôlées. Les associations vont prendre cette austérité de plein fouet. Les impôts risquent, comme à Grigny, de crever le plafond. Malgré l'état déplorable des écoles le plan de travaux estival est interrompu. C'est aussi le cas du chantier du nouveau cinéma. Celui ci avait pris de retard du fait de démélées judiciaires et de la mauvaise estimation de la taille de la coque extérieure. Celle-ci est livrée, mais restera une coque vide pour des années. Impossible de verser une subvention d'équilibre de 300 000 euros nécessaire au fonctionnement du cinéma Méliès de la croix de Chavaux, qui ne réouvrira pas ses portes à la rentrée.

Croit-on vraiment que la volonté politique et le droit sont suffisants pour faire tourner un cinéma public? Non. il y a aussi l'argent. Il y a surtout l'argent et sa bonne gestion. on ne va pas trop insister. Juste imaginer que Montreuil ait suivi la pente de Bagnolet plutôt que la gestion qu'on a connu. A la place Montreuil est passé par une solide hausse d'impôts pour ceux qui en payent mais aussi par des investissements concentrés sur le développement durable (pas mal subventionné au niveau national voire européen, puis rentable sur le long terme). Avec 300 millions de dettes en 2012 comme on en prenait le chemin avec Brard, ce n'était peut-être pas la tutelle mais de grosses, très grosses remises en cause. brard pariait sur l'implantation d'entreprises et la promotion pour tout financer. Sauf qu'en 2008 s'est déclenché la crise mondiale des subprimes. Chance relative pour Montreuil la municipalité a fait d'autres paris comme l'agenda 21.

3/ Seul contre tous. Montreuil brade le Méliès. MK2, à la conquête du Grand Paris, passe le périphérique.

Janvier 2016 : depuis l'escalier de l'Hôtel de Ville Patrice Bessac contemple avec mélancolie les deux lettres et le chiffre rouge et noir Apposée à la paroi de verre du Cinéma. Le jeune maire communiste a dû se résoudre à privatiser le Cinéma de la ville de Georges Méliès. La décision a été prise dès juin 2014. "Le coût d'un tel équipement est trop lourd pour une ville seule. Mon prédécesseur laisse un "coup parti" dont le coût de fonctionnement, même en relevant le prix des billets serait la goutte d'eau qui achèverait de plomber le budget. Quel intérêt d'un cinéma public s'il ne peut être accessible à tous? Nous avons négocié des tarifs pour les scolaires et des tarifs très sociaux avec les karmitz". Une crise secoue les petits cinémas municipaux de l'est parisien. Toni Di Martino s'est résolu à fermer le Cinhoche. Le Trianon de Romainville a été sauvé in extrémis par le Mécénat du chanteur Eddy Mitchel et ce ne sera donc pas sa dernière séance. Le 104 de Pantin rejoint aussi le giron MK2. Par décision préfectorale Les quatre villes sont unies depuis le premier janvier au sein du même territoire du Grand Paris. A ce propos le jeune édile nous confie "sans y être hostile comme mon prédécesseur je ne suis pas un conviancu du fait métropolitain. mais nul doute que nous trouverons au sein du territoire d'intéressantes synergie. L'union fait la force".

Sans Dominique Voynet, pas d'interco Est-Ensemble. Les villes qui n'étaient pas intégrées à des communautés d'agglomération ont été "mariées de force" le 31 décembre 2015. De ce point de vue Montreuil et les villes voisines ont une longueur d'avance. Nous sommes sur un territoire qui a sa dynamique et le réseau des cinémas publics y participe.

C'est Est-Ensemble qui a en charge les cinémas municipaux. Et qui a notamment payé les rallonges successives sur le chantier du Méliès. Les prix sont harmonisés. Montreuil ne souhaitait pas mettre les cinémas dans la corbeille, c'était un désir des autres villes qui comptaient se délester d'équipements encombrants, et au contraire conserver leurs bibliothèques. N'empêche que maintenant le Méliès est au sein d'un réseau de 15 salles, navire amiral d'un réseau public unique en france. Le système de billets communs très bon marché est attractif pour un public mobile sur l'est parisien. Brard était dans le déni complet du fait métropolitain. Son élection nous aurait nuit et aurait nuit à nos voisins en laissant massacrer le cinéma public.

2015-2016 : Marin Karmitz, l'indispensable ennemi.

Depuis 10 ans, Marin Karmitz et le Méliès, c'est 5 minutes dans cette vidéo (vers 20'). Il n'a pas donné suite aux demandes de réaction des journalistes à l'ouverture du nouveau Méliès.Ce qui je trouve marrant, c'est l'opiniâtreté avec laquelle Stéphane Goudet s'agite pour tenter de raviver des cendres archifroides du conflit d'il y a 10 ans. Genre la surinterprétation de la vidéo de Médiapart, qui serait annonciatrice de conflit ou de recours car on ne tient pas les "engagements secrets" de Voynet. Genre la petite pique dans l'édito nécrologique de Kiarostami. Genre aussi les tentatives qui me sautent aux yeux de se placer le plus possible sur le "créneau MK2".

Je suis désolé de le dire mais je crois que le nouveau Méliès, tant qu'il ne fait pas 400 000 entrées, Marin Karmitz s'en fout un peu. Et même à ce moment là. Le Méliès est construit. Il est dans un réseau de cinémas publics.Il connait aussi, comme de plus en plus de monde, les vieilles ficelles de Stéphane Goudet. Contre le cinéma Méliès, Marin peut déplorer le fait que constitue le cinéma public, qui lui piquera quelques entrées, mais il sait que ce n'est même pas certain. Il se développe sur l'ouest parisien, les beaux quartiers. Et quand bien même il ferait un procès, tant mieux pour Montreuil et Est-Ensemble. Parce qu'on gagnerait. Et pas besoin d'utiliser la force, de faire du battage. Des conneries, tout ça. regardez Voynet. Elle gagne 1000 euros contre Bessac et Goudet, elle ne fait pas la moindre déclaration et quasiment personne n'était au courant.

La justice nous laisse longuement mariner, puis d'un coup elle nous surprend, nous prend à froid. Je commence à la connaitre et bien qu'elle dysfonctionne j'ai plus confiance en elle qu'en la comptabilité de mon cinéma public.

Cadeau bonus cet édito signé Goudet qui assume l'augmentation qui d'après la légende serait le fruit de l'accord secret entre Voynet et UGC/MK2. Moi je veux bien qu'on me raconte des histoires de Goudet la forte tête résistante, mais signer un tel édito avec un tel argumentaire s'apparente plutôt à un acte d'obéissance. Oh! comme je suis très méchant je vais oser dire un acte de collaboration.

Cadeau bonus cet édito signé Goudet qui assume l'augmentation qui d'après la légende serait le fruit de l'accord secret entre Voynet et UGC/MK2. Moi je veux bien qu'on me raconte des histoires de Goudet la forte tête résistante, mais signer un tel édito avec un tel argumentaire s'apparente plutôt à un acte d'obéissance. Oh! comme je suis très méchant je vais oser dire un acte de collaboration.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Sophie 02/09/2016 09:01

Bon : Yannig a du mal. Yannig rame. Il n'arrive pas à finir le troisième volet. T'inquiète Yannig, je vais t'aider. Je propose de commencer en finesse comme d'habitude. Genre. Alors Goudet, il se vante partout avec la municipalité d'avoir fait. à lui tout seul 270 000 entrées mais c'est nul. Ca prouve qu'il est nul et qu'il faut le virer, vu qu'il aurait pu faire plus. 423 420 par exemple. Là ça aurait été bien. D'ailleurs si Voynet était restait maire (larme) et Hocquard directrice (effusion), eh ben on l'aurait sûrement fait. Vu qu'elles auraient passé Les Tuche 2. Allez mon grand je te laisse écrire la suite en mélangeant bien Le Melies, Brard, les Roms, comme tu sais faire. J'espère t'avoir aidé.

yannigg 03/09/2016 14:37

Justement comme il n'y a pas que moi qui mélange je vais supprimer les commentaires concernant l'affaire des roms expulsés. C'est pas de la censure, bien que les attaques contre Claude Reznik nécessiteraient d'être traitées au taupicide tellement elles sont basses et aveugles. Vous pouvez les réitérer sur les communiqués d'Ensemble Pour Montreuil publié sur ce blog. Je les conserverait et j'y répondrait avec la bienveillance qu'elles méritent

Eric 01/09/2016 13:30

Yannig... Le Pen ?

Fleur 31/08/2016 23:10

Yannig annonce un dernier texte contre Le Melies de Goudet, comme il dit. Montreuil tremble. Et si c'était vraiment le dernier ?

Henri 29/08/2016 01:37

Pauvre type.

Olivier 26/08/2016 19:05

Irresponsable et odieux oui. L'autoportrait est juste.