Tous Montreuil. Ecolo et populaire!

Tous Montreuil. Ecolo et populaire!

Tous Montreuil, un regard indépendant et critique sur l'actualité politique, citoyenne et environnementale à Montreuil sous Bois, Seine-Saint-Denis. Veiller, Lancer l'alerte, commenter et critiquer l'exercice du pouvoir, s'impliquer dans la Cité, au présent et au futur!

Fin des soucis financiers de Montreuil!

Le choix d'un mieux-disant technique pour la refonte du site internet municipal sans qu'il soit tenu grand compte du coût de la prestation est contradictoire avec la communication churchillienne  passée de Patrice Bessac et semble annoncer que s'en est fini des vaches maigres! Ou alors on nage dans l'irresponsabilité, ou pire.

Le choix d'un mieux-disant technique pour la refonte du site internet municipal sans qu'il soit tenu grand compte du coût de la prestation est contradictoire avec la communication churchillienne passée de Patrice Bessac et semble annoncer que s'en est fini des vaches maigres! Ou alors on nage dans l'irresponsabilité, ou pire.

Montreuil a gagné au loto, c'est la seule explication. Alors que le maire répétait que "chaque euro dépensé devait être un euro socialement indispensable", qu'on rappelait la situation intenable où l'état nous condamnait par la baisse des dotations, puisqu'il ne serait question de n'augmenter les impôts qu'en dernier recours, d'éviter le recours à l'emprunt, c'était sur la gestion vertueuse et les frais généraux que se feraient les économies. On entendait des histoires douloureuses et inquiétantes sur les renouvellements de contrat des agents publics, visiblement quoi qu'on en dise la variable d'ajustement des finances municipales.

Mais avant d'en venir à de telles extrémités on serre et on gère au plus dur sur tout ce qui n'est pas "socialement indispensable", n'est-ce pas?

Aussi l'attaque vicieuse de Libération sur les soupçons de favoritisme à la commission d'appel d'offre a secoué Le Chequer, notre adjoint à l'urbanisme et président de la CAO. Je le cite :

"Je me fais en effet un point d'honneur à donner à cette instance la tenue et l'honorabilité qu'elle mérite. À faire en sorte que les dossiers présentés et défendus par les agents de nos services (car ce sont eux qui assurent la publication des marchés, la rédaction des cahiers des charges, l'analyse des offres) devant la commission soient à la hauteur des enjeux et des sommes d'argent dont il est question."

Seuls les très mauvais esprits en doutaient, Gaylord... Jusqu'à ce qu'un chef d'entreprise écrive une lettre ouverte à Patrice Bessac à propos de son recalage à l'appel d'offre suivant.

Pour résumer en quelques phrases il s'agit de refondre le site internet de la ville. On pourrait gloser que la période n'est pas aux fioritures et ergoter sur le caractère socialement indispensable de cette évolution, mais admettons qu'il faut améliorer ce site. L'appel d'offre comprend une valeur estimée qui correspond à un prix plafond: 200 000 euros. Des copains qui sont de la partie me disent que c'est vraiment très cher pour un hébergement et upgrade du système de gestion de contenu. Mais on se rassure car le critère d'attribution du marché sera l'"offre économiquement la plus avantageuse". On se dit que pour une telle prestation il va effectivement y avoir de la concurrence. Des collectivités comme Clermont Ferrand ou le département Ille et Vilaine font des appels d'offre d'un montant inférieur à 90 000 euros pour sensiblement les mêmes prestations mais il faut pas se fermer la possibilité d'un appel plus large, d'une concurrence plus large.

Il y a donc eu plusieurs offres. La moins disante en terme de prix est celle d'Oblady. Notez quand même l'enthousiasme de leur page à propos de Typo3, la technologie à upgrader dans ce marché! Celà sans même parler des référence et de la solidité de l'entreprise, qui est expert de typo3 depuis 12 ans. Pour le secteur c'est une sacrée garantie, croyez moi. En plus ils proposent de faire le taff pour 70 000 euros. Ils ont vraisemblablement un gros benchmark sur ce genre de mission ce qui leur permet de tirer le prix vers le bas. Génial!

Mais à Montreuil, nous voulons l'excellence, Monsieur. C'est bien d'être pas cher, mais encore faut-il être au top de la technique!

L'offre d'Oblady n'est pas retenue. On lui a préféré une offre 3 fois plus chère. Impossible d'imaginer qu'un prestataire puisse largement surclasser Oblady, un spécialiste-expert reconnu du secteur avec plus de 10 ans d'expérience. Il va permettre quoi de plus aux montreuillois, le site amélioré par le gagnant de l'appel? de se téléporter? de voyager dans le temps? Il promet le retour de l'être aimé? Il permet de virer trois employés municipaux? (oups...)

La mieux disance financière de l'offre a été tout à fait dépréciée. Comme si 130 000 euros de différence, un prix 65% plus bas était sans importance.

J'en conclus que les difficultés financières sont derrière nous. Si on peut se permettre de payer plus d'un euro par Montreuillois pour un site internet un petit peu meilleur c'est qu'il n'y a plus de difficultés financières. Pardon? Oui, effectivement. Il y a aussi la possibilité que ces soupçons de favoritisme aient finalement un début de fondement.

PS : à l'attention de nos oppositions municipales : les marchés publics ne sont pas si opaques que ça quand on prend la peine de se pencher dessus. Il faut faire votre travail en commission, lire un peu, comparer, dénoncer des abus au tribunal administratif. Je vous recommande le site Centrale des marchés. Voici ceux concernant Montreuil.

PPS : Salut André!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article